Soins aux porteurs de plaies
 >   >  Soins aux porteurs de plaies

Soins aux porteurs de plaies*

PS02

Plaies chirurgicales et plaies chroniques : escarres, ulcères, pied diabétique
Le point sur la prévention et les traitements

PROJET ET OBJECTIFS GENERAUX

Les soins tant préventifs que curatifs aux personnes présentant des plaies chirurgicales complexes et/ou des plaies chroniques (escarres, ulcères, pied diabétique) ont considérablement évolués depuis ces dernières années, particulièrement en raison de l’évolution des connaissances sur la physiopathologie, sur les phénomènes de la cicatrisation et grâce à la création de nouveaux matériels de soins.

L’atteinte de l’intégrité cutanée peut engendrer de nombreuses complications : infections, altération ou perte de la motricité, sans oublier la souffrance physique et la désespérance des malades bien sûr, mais aussi des familles et des soignants, qui généralement l’accompagnent.

Outre ces aspects humains, les plaies chroniques sont génératrices de surcoûts financiers directs et indirects très importants : traitements onéreux parfois, longs toujours, mais également problèmes sociaux.

Des Conférences de Consensus de l’ANAES (HAS) et des Recommandations sont utilisées comme base à la mise en assurance qualité des soins et à l’élaboration des protocoles de soins.

En INTRA chaque thème peut faire l'objet d'une session adaptée au secteur concerné
  • INTERVENANTS
  • Infirmière, cadre de santé, DU Plaies et cicatrisation
  • PERSONNES CONCERNÉES
  • Cadres de santé, Infirmiers/ères de tous secteurs de soins.
870
LIEU(X) :
  • Formation en INTER :
    dans notre centre de Lyon
    dans notre centre de Paris
DURÉE : 3 jours
DATE(S) :
  • du 7 au 9 Mars 2017 (Lyon)
    Des formations sur mesure sont organisées en intra, nous consulter.
  • du 28 au 30 Mars 2017 (Paris)
J'ai lu et j'accepte les
conditions générales et le
règlement intérieur

OBJECTIFS OPERATIONNELS ET CONTENU

  • Améliorer ses connaissances cliniques relatives à la formation des plaies chirurgicales complexes et des plaies chroniques et à leur cicatrisation.
    Anatomie, physiologie.
    Physiopathologie des plaies chirurgicales complexes.
    Physiopathologie des escarres, des ulcères veineux et artériels, des pieds diabétiques.
    Epidémiologie.Classifications.
  • Actualiser ses connaissances et maîtriser des pratiques de soins préventives et curatives.

    Soins préventifs : Etude des matériels et des techniques de prévention :

    ► Escarres : calcul du risque, mobilisations, matériels pour l’installation (lit, fauteuil, transports…) ; soins locaux.
    ► Ulcères veineux et artériels : bilans, installations, compression (troubles veineux) ; gestes chirurgicaux, soins locaux.
    ► Pied diabétique : bilans, gestes chirurgicaux, soins locaux, chaussage.
    Soins généraux : nutrition, mobilité…

    Soins curatifs :

    Principes de la cicatrisation dirigée.
    Etude des pansements : classes, indications, contre-indications, mode d’emploi.
    Etudes des techniques de soins selon la phase de cicatrisation des plaies (arbre décisionnel).
    Place de la chirurgie.
    Soins généraux associés.

  • Développer une approche globale de la personne soignée afin de lui permettre d’utiliser ses ressources personnelles de collaboration au traitement.
    Etude de l’impact des plaies chroniques sur les besoins fondamentaux de la personne soignée et soins correspondants.
  • Former les équipes à une politique de soins pluridisciplinaires et réfléchir sur la mise en assurance qualité des soins.
    Réflexion sur les projets de soins.
    Etude des textes législatifs et des recommandations nationales et internationales.
    Le point sur les protocoles de soins.
    Etudes des outils d’information et de transmissions.
  • Identifier le rôle des soignants auprès de ces malades.
    Soins infirmiers personnalisées :  techniques, relationnels, éducatifs (Education Thérapeutique du Patient).
  • Rôle des Référents.
    La fonction de Référent : au quotidien dans l’unité de soins,Ÿ en transversal (groupe Plaies).

Analyse de la pratique professionnelle des participants.
Etude de cas concrets proposés par les participants (avec photos).
Apports théoriques sous différentes formes : cours, diaporamas, fiches.
Observation et participation à des soins (en intra). Démonstration de matériel et techniques de soins.
Etude de travaux (publications) sur la cicatrisation et l’épidémiologie.
Ateliers en sous-groupes.